L'artichaut

Artichaut


Cynara scolymus L.

Famille : Asteraceae
Les très grandes feuilles de l'artichaut sont d'un vert cendré tomenteux et de saveur très amère;  elles ornent des tiges très robustes et cannelées qui peuvent mesurer jusqu'à un mètre cinquante de hauteur. Des fleurs tubuleuses d'un bleu violacé s'épanouissent dès sa deuxième année, se dressant hors de l'involucre :  on en fit des bouquets monumentaux.

 

L'artichaut était déjà apprécié des Grecs et des Romains. Introduit en France au XVIe siècle par Marie de Médicis qui en raffolait, il conquit  la table des princes et des fermiers généraux;  il est depuis cultivé en légume dans nos potagers et en champs dans la "ceinture dorée" de Bretagne. C'est le plateau très charnu de sa fleur en bouton qui est consommé. Il semble toujours bien exotique dans les pays du Nord de la France.Utilisé depuis une cinquantaine d'années, on le dit "une des plus belles conquêtes de la phytothérapie". Sa feuille amère est le remède spécifique du foie :  on emploie sa décoction avec succès dans la jaunisse et l'hydropisie. Il soignait aussi traditionnellement certains troubles de la cinquantaine - arthritisme, hyperazotémie - et certains eczémas.
Les fleurs d'artichaut ont servi à faire cailler le lait et son extrait apporte son amertume à plusieurs apéritifs bien connus.

L'origine de l'artichaut est incertaine. Issu du cardon méditerranéen, on l'a longtemps cru né de la dextérité des jardiniers italiens, mais peut-être ornait-il déjà les tableaux d'offrandes des monuments égyptiens où de gros capitules semblables à des pommes de pin pourraient l'y représenter.

Expressions et proverbes :
Avoir un coeur d'artichaut :  signifie avoir autant d'amourettes qu'un coeur d'artichaut a de feuilles.
Artichaut : terme d'argot pour désigner le portefeuille. "Quand ils sont riches, ils gardent l'artiche" (Boris Vian)

Utilisé depuis une cinquantaine d'années, on le dit "une des plus belles conquêtes de la phytothérapie". Sa feuille amère est le remède spécifique du foie :  on emploie sa décoction avec succès dans la jaunisse et l'hydropisie. Il soignait aussi traditionnellement certains troubles de la cinquantaine - arthritisme, hyperazotémie - et certains eczémas.
Les fleurs d'artichaut ont servi à faire cailler le lait et son extrait apporte son amertume à plusieurs apéritifs bien connus.

Se cultive dans un sol profond, assez frais et riche,
en plein soleil.
Multiplication par graine (pour la feuille, usage médicinal) mais plus classiquement par œilleton (pour le légume : la fleur).

pétoncles au safran et à la poivrade d’artichaut

(recette de Pierre Vedel)
Ingrédients pour 4 personnes
24 pétoncles
400g de courgettes, pommes de terre et carottes en proportions égales
4 artichauts
250g de crème fleurette
0,1g de safran (environ 45 filaments)
1 noix de beurre
sel, poivre blanc

Faites revenir vivement les pétoncles dans une poêle avec un peu de beurre. Réservez au chaud.
Les légumes seront cuits à la vapeur douce puis passés dans la même poêle.
Les artichauts auront été cuits la veille dans un petit fond ; coupés en quatre, ils seront débarrassés de leur coeur de foin. Dans une casserole, faites bouillir la crème avec le safran quelques minutes.
Salez, poivrez, goûtez, rectifiez au besoin. Passez au chinois.
Pour un service à l'assiette, déposez 6 pétoncles, 4 morceaux d'artichauts et les petits légumes. Tout autour versez la crème safranée. Décorez de quelques barbes de safran.

artichautfleur.jpg

Date de dernière mise à jour : 31/03/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site